La Pagode

Un temple de la salle obscure (75007)

Avec son jardin et son architecture orientaux, la Pagode est aussi et surtout un cinéma d’art et d’essai.

Faire un parcours japonais dans la capitale sans voir La Pagode, c’est comme visiter Paris sans passer par la tour Eiffel. Avec sa bâtisse aux allures de temple nippon et son jardin oriental, La Pagode a en effet de quoi étonner.
Un peu d’histoire. En 1896, le directeur du Bon Marché, François-Emile Morin, commande la construction de cet hôtel particulier à l’architecte Alexandre Marcel pour l’offrir à son épouse. L’architecture est alors de style Louis-Philippe. Mme Morin y organise de nombreuses réceptions mais, très rapidement, elle quitte son mari pour son associé. Le lieu demeure, le mari aussi et les fêtes continuent jusqu’en 1927.
Dans les années 1930, la bâtisse est acquise par M. Ching Tsai Loo, un célèbre collectionneur et marchand d’art et d’antiquités chinoises et d’Extrême Orient. L’hôtel est alors transformé en Pagode et en cinéma d’art et d’essai.
Depuis 1973, il comprend deux salles dont la principale, baptisée « espace japonais », possède un plafond et des murs richement décorés. Ce lieu est classé monument historique.
Et si vous avez la chance d’avoir un rayon de soleil, profitez de la plénitude du jardin et d’un thé…japonais.

LA PAGODE
57 rue de Babylone, 75007
Tél. 08 92 68 93 25
M°Saint-François-Xavier
Plus d’infos : www.etoile-cinemas.com/pagode/

Chaque vendredi, le parcours de la semaine dans votre boîte mail, inscrivez-vous :

    Les commentaires sont fermés.